Rechercher
  • Cyril GOMES

L'entrainement cognitif

Mis à jour : 21 nov. 2018

Et si l'on profitait des séances d'entrainement pour solliciter notre cerveau !

On sera tous un jour concerné par le vieillissement de notre cerveau. Cependant, il est possible de ralentir la chute de nos capacités cognitives. Comment ?

- Par une alimentation équilibrée

- Par la pratique d'activités physiques

- Par la STIMULATION DE NOTRE CERVEAU.

Même si le cerveau n'est pas un muscle, il fonctionne selon le principe de plasticité cérébrale (capacité du cerveau à générer de nouvelles connexions nerveuses en réponse à divers stimuli).

Utilisez le, améliorez le ou perdez le ...

Nos fonctions cognitives (mémoire, perception, concentration...) dépendent de ce réseau neuronal. Plus on va le solliciter, plus il sera performant


Remarque: l'apprentissage de nouvelles habiletés est un très bon moyen pour développer son réseau neuronal.


Au quotidien:

L'ensemble des exercices cérébraux vont nous permettre d'avoir des effets bénéfiques dans notre vie de tous les jours

  • Meilleure attention --> capacité à se focaliser sur une tâche ou à partager son attention en dépit de ce qu'il se passe autour

  • La mémoire de travail --> capacité à traiter ou manipuler mentalement des informations

  • Des apprentissages plus rapides

Chez le sportif:

On émet l'hypothèse que de meilleures aptitudes cérébrales auront également un effet positif lors des compétitions.

  • Une analyse de la situation plus rapide que l'adversaire

  • Une meilleure perception et anticipation des trajectoires ou des déplacements

  • Une coordination oeil / main / corps

  • Un meilleur contrôle de nos capacités cognitives sur des moments importants (fatigue accrue, action décisive ...)

Quelques exercices en images



© 2018 Concept H52